fbpx

Qu’est ce qu’un maraîchers

Les bases de l’horticulture

L’horticulture est un domaine qui englobe la culture des plantes, en particulier des légumes. C’est un domaine qui nécessite des connaissances et des compétences spécifiques pour obtenir des résultats positifs. Dans cet article, nous explorerons les différentes techniques de culture des légumes, de la planification des cultures à la gestion des ressources et du personnel. Nous aborderons également des sujets tels que l’analyse et la préparation du terrain, l’enrichissement du sol, le choix des variétés appropriées, les besoins en eau des légumes et les techniques de lutte biologique. Enfin, nous examinerons les défis auxquels les maraîchers sont confrontés, tels que la concurrence avec l’agriculture industrielle et les fluctuations des prix et de la demande. L’horticulture est un domaine fascinant et important pour garantir une production de légumes frais et sains, et nous espérons que cet article vous donnera un aperçu des bases de ce métier.

Les techniques de culture des légumes

sont essentielles pour les maraîchers. Ils doivent planifier leurs cultures en choisissant les variétés appropriées et en analysant et préparant le terrain. L’enrichissement du sol avec des composts et des engrais organiques est également une étape importante. Une fois que le sol est prêt, les maraîchers utilisent des techniques de plantation spécifiques pour garantir une croissance optimale des légumes. L’irrigation est également cruciale, et les maraîchers utilisent différentes méthodes et technologies pour s’assurer que leurs cultures reçoivent suffisamment d’eau. Ils privilégient également les techniques de lutte biologique pour contrôler les ravageurs et n’utilisent des pesticides naturels qu’en dernier recours. En fin de compte, les maraîchers visent à produire des légumes frais et sains tout en valorisant les terres agricoles. Cependant, ils doivent faire face à la concurrence de l’agriculture industrielle et gérer les fluctuations des prix et de la demande.

Planification des cultures

La planification des cultures est une étape essentielle pour les maraîchers. Cela leur permet de maximiser leur production et d’optimiser l’utilisation de leurs terres agricoles. Une planification efficace consiste à déterminer quelles cultures seront cultivées, où et quand elles seront plantées, et comment elles seront entretenues tout au long de leur cycle de croissance. Les maraîchers doivent tenir compte de plusieurs facteurs tels que les conditions météorologiques, les différentes exigences des cultures, la rotation des cultures et la demande du marché. En anticipant ces éléments, les maraîchers peuvent mieux organiser leur travail, éviter les conflits de plantation et s’assurer de fournir une quantité suffisante de légumes frais aux consommateurs. La planification des cultures nécessite également une bonne gestion des ressources et du personnel pour assurer une production efficace et rentable. Les maraîchers doivent allouer les ressources disponibles de manière optimale, en tenant compte des besoins spécifiques de chaque culture. Par exemple, ils doivent prévoir suffisamment d’eau pour l’irrigation, s’assurer d’avoir assez de main-d’œuvre pour l’entretien des cultures et planifier l’utilisation d’engrais et de pesticides de manière judicieuse. En planifiant soigneusement leurs cultures, les maraîchers peuvent minimiser les pertes et maximiser les bénéfices, tout en maintenant une approche durable et respectueuse de l’environnement.

Gestion des ressources et du personnel

La gestion des ressources et du personnel est un élément essentiel de l’activité d’un maraîcher. Il s’agit de planifier et d’organiser les tâches à effectuer, d’allouer les ressources de manière efficace et de maintenir une équipe motivée. La planification des cultures est également un aspect important de la gestion des ressources, car elle implique la sélection des variétés appropriées et la mise en place de techniques de plantation adaptées. En ce qui concerne le personnel, il est important de recruter des travailleurs compétents et de les former aux techniques de culture utilisées. De plus, il est nécessaire d’assurer une bonne communication au sein de l’équipe et de répartir les tâches de manière équitable. La gestion des ressources en termes d’irrigation et d’utilisation de composts et d’engrais organiques est également cruciale pour garantir une production de légumes de qualité. Enfin, il est important de suivre les fluctuations des prix et de la demande afin d’ajuster la production en conséquence. En résumé, la gestion des ressources et du personnel est un élément clé de l’activité d’un maraîcher, qui nécessite une planification rigoureuse et une organisation efficace.

Analyse et préparation du terrain

L’analyse et la préparation du terrain sont des étapes cruciales pour tout maraîcher. Avant de commencer la culture des légumes, il est important de comprendre les caractéristiques du sol et de prendre des mesures pour le préparer de manière optimale. Pour cela, le maraîcher peut effectuer des tests de sol afin d’analyser sa composition et ses propriétés. Ils peuvent également étudier le drainage du sol pour s’assurer qu’il est adéquat pour la croissance des plantes. Une fois que l’analyse du sol est terminée, le maraîcher peut passer à l’étape de préparation du terrain. Cela peut inclure des activités telles que le labourage, le nivellement et l’amendement du sol avec des éléments nutritifs. En préparant soigneusement le terrain, le maraîcher crée un environnement propice à la croissance des légumes et favorise leur développement sain et vigoureux. Cette étape est essentielle pour obtenir de bons rendements et produire des légumes de qualité supérieure.

Enrichissement du sol avec des composts et des engrais organiques

L’enrichissement du sol est crucial pour assurer la santé et la productivité des cultures maraîchères. Les composts et les engrais organiques sont des méthodes naturelles et durables pour nourrir le sol en lui apportant les nutriments essentiels. Les composts sont créés à partir de matières organiques, telles que les déchets de cuisine, les feuilles mortes et les résidus de culture. Ils sont décomposés par des micro-organismes, ce qui transforme ces déchets en un riche amendement du sol. Les engrais organiques, quant à eux, sont des substances d’origine naturelle riches en nutriments essentiels, tels que le fumier animal ou les algues marines.

L’utilisation de composts et d’engrais organiques présente de nombreux avantages pour les maraîchers. Tout d’abord, ils améliorent la structure du sol en l’aérant et en favorisant la rétention d’eau. Cela permet aux plantes de mieux s’enraciner et d’accéder aux nutriments disponibles. De plus, l’utilisation d’engrais organiques favorise une fertilisation lente et progressive, ce qui évite les risques de brûlure des racines causés par les engrais chimiques. Ces méthodes respectueuses de l’environnement contribuent également à la préservation de la biodiversité des sols et à la réduction de la pollution de l’eau.

Pour enrichir le sol avec des composts, les maraîchers doivent préparer et gérer leur propre compost en suivant certaines étapes. Tout d’abord, ils doivent collecter les matières organiques appropriées, telles que les restes de fruits et légumes, les déchets de jardinage et les matériaux ligneux. Ensuite, ces déchets doivent être mélangés dans des proportions appropriées, en alternant les couches de matière verte (riche en azote) et de matière brune (riche en carbone). Le compost doit être régulièrement retourné pour favoriser la décomposition et maintenir une bonne circulation de l’air. Après plusieurs mois, le compost est prêt à être utilisé comme amendement du sol.

En ce qui concerne les engrais organiques, les maraîchers ont le choix entre différentes options. Par exemple, ils peuvent utiliser du fumier animal, tel que le fumier de vache, de cheval ou de poulet. Ce dernier doit être bien composté avant d’être utilisé, car le fumier frais peut contenir des agents pathogènes nocifs. Les algues marines sont une autre source d’engrais organiques précieux, car elles sont riches en minéraux tels que le potassium et le magnésium.

En conclusion, l’enrichissement du sol avec des composts et des engrais organiques est une méthode essentielle pour assurer la santé et la productivité des cultures maraîchères. Ces méthodes naturelles et durables offrent de nombreux avantages tant sur le plan de la structure du sol que sur la préservation de l’environnement. Les maraîchers doivent développer des compétences en matière de compostage et de choix d’engrais organiques appropriés pour optimiser leur production de légumes frais et sains.

Choix des variétés appropriées

Pour les maraîchers, choisir les bonnes variétés de légumes est essentiel pour assurer une production réussie et de haute qualité. Il existe une multitude de variétés de légumes sur le marché, chacune ayant ses propres caractéristiques et avantages. Lors de la sélection des variétés, les maraîchers doivent prendre en compte plusieurs facteurs tels que le climat, le type de sol, la disponibilité en eau, la durée de croissance, la résistance aux maladies et aux ravageurs, ainsi que les préférences des consommateurs. Une planification minutieuse et une recherche approfondie sont nécessaires pour trouver les variétés appropriées qui répondent le mieux aux besoins spécifiques de chaque exploitation maraîchère.

Les maraîchers doivent tenir compte du climat de leur région lors du choix des variétés. Certaines variétés de légumes sont mieux adaptées aux climats frais, tandis que d’autres prospèrent dans des régions chaudes et ensoleillées. Il est important de choisir des variétés qui sont résistantes aux températures extrêmes, aux gelées tardives ou aux fortes chaleurs, afin d’assurer une croissance et une production optimales.

Le type de sol est également un facteur clé dans le choix des variétés. Certains légumes préfèrent les sols riches en matière organique, tandis que d’autres s’adaptent mieux aux sols plus sableux ou argileux. Les maraîchers doivent évaluer la qualité de leur sol et choisir des variétés qui y prospéreront. Certains légumes sont également plus adaptés à la culture en potagers surélevés ou en serres, ce qui peut être pris en compte lors du choix des variétés.

La disponibilité en eau est un autre élément à considérer. Certains légumes nécessitent plus d’eau que d’autres pour une croissance optimale. Les maraîchers doivent choisir des variétés qui sont résistantes à la sécheresse ou qui ont des besoins en eau plus faibles, afin de minimiser la consommation d’eau et de garantir une croissance saine des plantes.

La durée de croissance est un facteur important à prendre en compte lors de la sélection des variétés. Certains légumes ont une période de croissance plus courte, ce qui permet aux maraîchers de les récolter plus rapidement. D’autres légumes ont une période de croissance plus longue, ce qui peut être bénéfique pour une production étalée sur une plus longue période. Les maraîchers doivent évaluer leurs besoins en termes de calendrier de récolte et de disponibilité des légumes sur le marché pour choisir les variétés qui correspondent le mieux à leur planification.

Enfin, les maraîchers doivent prendre en compte les préférences des consommateurs lors du choix des variétés. Certains légumes sont plus populaires et ont une demande plus élevée sur le marché, ce qui peut influencer le choix des variétés à cultiver. Les maraîchers peuvent également prendre en compte les tendances alimentaires actuelles, telles que la demande croissante pour les légumes anciens ou la recherche de variétés plus goûteuses et originales.

En conclusion, le choix des variétés appropriées est d’une importance capitale pour les maraîchers. En tenant compte du climat, du type de sol, de la disponibilité en eau, de la durée de croissance et des préférences des consommateurs, ils peuvent sélectionner les variétés qui garantissent une production réussie et répondent aux besoins spécifiques de leur exploitation maraîchère. Une planification minutieuse et une recherche approfondie sont nécessaires pour choisir les variétés qui maximiseront les rendements, minimiseront les risques et contribueront à la satisfaction des clients sur le marché local.

Techniques de plantation

Les techniques de plantation sont essentielles pour les maraîchers souhaitant cultiver des légumes de manière efficace et productive. Il est important de choisir les bonnes variétés adaptées aux conditions locales et de préparer le terrain en analysant et en le préparant adéquatement. L’enrichissement du sol avec des composts et des engrais organiques favorise la croissance et la santé des plantes. Une fois le terrain prêt, il convient de mettre en place les techniques de plantation appropriées, telles que le semis direct ou la transplantation. Une gestion adéquate de l’irrigation et des besoins en eau des légumes est également cruciale pour assurer une croissance optimale. Les maraîchers peuvent opter pour des méthodes d’irrigation traditionnelles ou utiliser des technologies plus avancées telles que l’irrigation goutte à goutte. Il est également important de prendre en compte les besoins spécifiques des différentes cultures et de les fournir en nutriments et en protection contre les ravageurs. En utilisant des techniques de lutte biologique et en recourant aux pesticides naturels en dernier recours, les maraîchers peuvent produire des légumes frais et sains tout en préservant l’équilibre de l’écosystème. La valorisation des terres agricoles et la concurrence avec l’agriculture industrielle sont également des enjeux auxquels font face les maraîchers, tout comme les fluctuations des prix et de la demande sur le marché. Grâce à leur savoir-faire et à leur dévouement, les maraîchers contribuent à la production alimentaire locale et à la diversité des légumes disponibles pour les consommateurs.

Besoins en eau des légumes

Les légumes ont des besoins en eau spécifiques pour leur croissance et leur développement. La quantité et la fréquence d’arrosage dépendent du type de légume, du stade de croissance et des conditions météorologiques. Les légumes à feuilles, comme la laitue et les épinards, ont souvent besoin d’une évaporation constante pour maintenir leur fraîcheur et éviter le flétrissement. D’autres légumes, comme les tomates et les courgettes, nécessitent une irrigation régulière pour favoriser la formation de fruits de qualité.

Il est important de noter que trop d’eau peut être aussi préjudiciable que pas assez. L’excès d’humidité peut favoriser le développement de maladies fongiques et la pourriture des racines. Il est donc essentiel de surveiller l’humidité du sol et de fournir une irrigation adéquate pour éviter ces problèmes.

Pour répondre aux besoins en eau des légumes, il existe plusieurs méthodes d’irrigation à disposition des maraîchers. L’irrigation par goutte à goutte est une technique couramment utilisée car elle permet d’apporter de l’eau directement aux racines des plantes de manière efficace et économique. Cette méthode permet également de contrôler la quantité d’eau fournie à chaque plante.

Une autre méthode d’irrigation couramment utilisée est l’irrigation par aspersion. Cette méthode consiste à arroser les légumes en dispersant l’eau sous forme de fines gouttelettes. Cela permet de couvrir une plus grande surface et peut être particulièrement utile pour les cultures en plein champ.

Enfin, l’utilisation de techniques de conservation de l’eau peut également aider à réduire la consommation d’eau des légumes. Par exemple, la paillage du sol avec des matériaux organiques tels que la paille ou les copeaux de bois peut aider à maintenir l’humidité du sol et réduire l’évaporation. Il est également important de surveiller la météo et d’ajuster l’irrigation en conséquence, en tenant compte des précipitations naturelles.

En conclusion, les besoins en eau des légumes varient d’une espèce à l’autre, mais il est essentiel de fournir une irrigation adéquate pour assurer leur croissance et leur développement. Les maraîchers ont à leur disposition différentes techniques d’irrigation pour répondre à ces besoins, et la surveillance régulière de l’humidité du sol est essentielle pour éviter les problèmes liés à un excès ou à une insuffisance d’eau.

Méthodes et technologies d’irrigation

L’irrigation est une étape essentielle dans la culture maraîchère. Les producteurs de légumes utilisent différentes méthodes et technologies pour s’assurer que leurs cultures reçoivent l’eau dont elles ont besoin pour se développer de manière optimale.

Une des méthodes d’irrigation les plus couramment utilisées est l’irrigation par aspersion. Cette méthode consiste à pulvériser de l’eau à travers des tuyaux ou des arroseurs, permettant une couverture uniforme sur toute la surface des cultures. C’est une méthode simple et efficace, idéale pour les petites exploitations maraîchères.

Une autre méthode d’irrigation est l’irrigation au goutte-à-goutte. Cette technique consiste à placer des tubes perforés près des racines des plantes, permettant un apport contrôlé et précis de l’eau. L’avantage de cette méthode est qu’elle réduit le gaspillage d’eau et permet une économie d’irrigation considérable.

Il existe aussi l’irrigation par submersion, qui consiste à inonder les cultures avec de l’eau. Cette méthode est souvent utilisée pour les cultures de riz, mais peut également être adaptée à certains légumes. Elle permet une hydratation complète des racines et favorise une croissance saine des plantes.

En ce qui concerne les technologies d’irrigation, les producteurs maraîchers ont recours à l’automatisation. Ils utilisent des systèmes d’irrigation programmables qui délivrent l’eau selon un horaire prédéterminé. Cela permet une gestion plus précise et économique de l’eau, en évitant les gaspillages et en optimisant l’efficacité de l’irrigation.

Certains producteurs maraîchers adoptent également des systèmes d’irrigation intelligents, qui utilisent des capteurs pour mesurer l’humidité du sol et ajuster automatiquement l’apport en eau. Ces systèmes permettent une irrigation personnalisée, en fonction des besoins spécifiques de chaque culture.

En conclusion, les méthodes et technologies d’irrigation jouent un rôle crucial dans la culture maraîchère. Elles permettent aux producteurs de légumes d’apporter l’eau nécessaire à leurs cultures de manière efficace et économique. Que ce soit par l’irrigation par aspersion, le goutte-à-goutte, la submersion ou l’utilisation de technologies d’automatisation et d’intelligence artificielle, il est essentiel de choisir la méthode d’irrigation la plus adaptée pour assurer le succès de la culture maraîchère.

Techniques de lutte biologique

Les techniques de lutte biologique sont essentielles pour la culture des légumes afin de réduire l’utilisation de pesticides chimiques. Il existe différentes méthodes pour contrôler les ravageurs et les maladies de manière naturelle et respectueuse de l’environnement. Une approche populaire est l’utilisation d’insectes bénéfiques, tels que les coccinelles et les guêpes parasitoïdes, qui se nourrissent des insectes nuisibles. Les pièges à phéromones sont également utilisés pour attirer les insectes et les piéger. Une autre méthode courante est l’utilisation de plantes compagnes, qui diffusent des substances répulsives pour les ravageurs. Enfin, les méthodes de lutte biologique incluent l’utilisation de préparations à base de bactéries ou de champignons qui ciblent spécifiquement les organismes nuisibles. Ces techniques offrent une alternative durable aux pesticides chimiques, préservant ainsi la qualité des légumes et l’équilibre écologique des cultures.

Utilisation de pesticides naturels en dernier recours

Lorsqu’il s’agit de protéger les cultures des ravageurs et des maladies, les maraîchers ont recours à différentes techniques de lutte biologique. Cependant, dans certains cas, l’utilisation de pesticides naturels peut être nécessaire en dernier recours. Ces pesticides sont dérivés de substances naturelles et sont considérés comme moins toxiques que leurs homologues synthétiques. Ils sont utilisés avec précaution pour minimiser les effets sur l’environnement et la santé humaine.

Lorsqu’un maraîcher se retrouve confronté à une infestation grave ou à une maladie qui met en péril ses cultures, il peut prendre la décision d’utiliser un pesticide naturel. Ces produits sont fabriqués à partir d’extraits de plantes, d’huiles essentielles ou de micro-organismes bénéfiques. Ils agissent en perturbant les fonctions vitales des ravageurs ou en renforçant la résistance des plantes face aux maladies.

Avant d’utiliser un pesticide naturel, le maraîcher doit d’abord évaluer l’ampleur du problème et considérer d’autres méthodes de lutte biologique disponibles. Il est essentiel de minimiser l’utilisation de ces produits pour préserver la biodiversité et éviter le développement de résistances chez les ravageurs.

Lors de l’application des pesticides naturels, il est important de respecter les bonnes pratiques afin de réduire les risques pour la santé et l’environnement. Cela inclut le port d’équipements de protection individuelle, l’application aux moments appropriés et la manipulation sécuritaire du produit. De plus, il est essentiel de surveiller les effets de ces pesticides sur les cultures et de prendre des mesures appropriées si nécessaire.

En conclusion, l’utilisation de pesticides naturels en dernier recours est une pratique que les maraîchers peuvent adopter pour protéger leurs cultures. Cependant, elle doit être utilisée de manière raisonnée et responsable, en prenant en compte les autres méthodes de lutte biologique disponibles. Le respect des bonnes pratiques est essentiel pour minimiser les risques pour la santé et l’environnement.

Production de légumes frais et sains

La production de légumes frais et sains est un aspect essentiel de l’agriculture moderne. Les maraîchers jouent un rôle clé dans cette entreprise, en utilisant des techniques de culture spécifiques pour garantir des récoltes de qualité. Tout d’abord, la planification des cultures est cruciale pour assurer un approvisionnement régulier en légumes. Les maraîchers doivent également gérer efficacement les ressources et le personnel pour optimiser la productivité. Une fois le terrain analysé et préparé, le sol est enrichi à l’aide de composts et d’engrais organiques pour favoriser la croissance des légumes. Le choix des variétés appropriées et les techniques de plantation sont également des facteurs importants à prendre en compte. En ce qui concerne l’irrigation, les maraîchers doivent répondre aux besoins en eau des légumes en utilisant différentes méthodes et technologies. La lutte biologique est privilégiée pour contrôler les parasites, mais l’utilisation de pesticides naturels peut être nécessaire en dernier recours. L’objectif ultime des maraîchers est de produire des légumes frais et sains, tout en valorisant les terres agricoles. Cependant, ils doivent également faire face à la concurrence de l’agriculture industrielle et aux fluctuations des prix et de la demande. En somme, les maraîchers sont des acteurs essentiels de la production de légumes frais et sains, travaillant avec soin pour répondre aux besoins des consommateurs tout en maintenant une exploitation agricole durable.

Valorisation des terres agricoles

La valorisation des terres agricoles est un enjeu majeur dans le domaine de l’agriculture. Il s’agit de maximiser la productivité des terres tout en préservant leur fertilité à long terme. Pour y parvenir, différentes approches peuvent être adoptées. L’une d’entre elles consiste à améliorer la qualité du sol en utilisant des pratiques telles que la rotation des cultures, l’apport de matières organiques et la gestion des nutriments. En favorisant un équilibre entre les éléments utilisés par les plantes et ceux présents naturellement dans le sol, il est possible de prévenir l’épuisement et la dégradation des terres agricoles. De plus, la mise en place de techniques de conservation des sols, telles que le labour minimal, permet de réduire l’érosion et de conserver la structure du sol. Enfin, la diversification des cultures peut également contribuer à la valorisation des terres agricoles en évitant les monocultures intensives qui épuisent les sols. En adoptant ces différentes approches, les agriculteurs peuvent préserver la fertilité des terres et assurer une production agricole durable sur le long terme.

Concurrence avec l’agriculture industrielle

La concurrence avec l’agriculture industrielle est un défi majeur pour les maraîchers. En effet, l’agriculture industrielle bénéficie souvent de ressources financières et technologiques supérieures, ce qui lui permet de produire en grande quantité et à moindre coût. Cela peut rendre difficile la compétitivité des maraîchers, qui se concentrent davantage sur la production de légumes frais et sains, en utilisant des pratiques respectueuses de l’environnement. Malgré ces défis, de plus en plus de consommateurs cherchent des alternatives à l’agriculture industrielle, privilégiant des produits locaux et de saison. Cela offre une opportunité aux maraîchers de se démarquer en mettant en valeur la qualité et l’authenticité de leurs produits. Il est également important pour les maraîchers de trouver des marchés de niche et de se diversifier en proposant des légumes rares ou anciens, qui peuvent attirer une clientèle spécifique. En adoptant une approche durable et en mettant en avant leurs valeurs, les maraîchers peuvent trouver leur place dans un marché de plus en plus conscient de l’importance de l’agriculture locale et responsable.

Fluctuations des prix et de la demande

Les fluctuations des prix et de la demande sont des éléments cruciaux dans le secteur de l’agriculture. Les maraîchers doivent constamment s’adapter à ces variations pour maintenir leur rentabilité. Face à une augmentation de la demande, ils peuvent augmenter leur production en sélectionnant des variétés appropriées et en utilisant des techniques de plantation efficaces. Cependant, ils doivent également être conscients des risques liés aux fluctuations des prix. Une surproduction peut entraîner une baisse des prix, tandis qu’une demande insuffisante peut entraîner des pertes financières. Les maraîchers doivent donc surveiller de près les tendances du marché et ajuster leur production en conséquence. De plus, ils peuvent diversifier leur gamme de produits pour répondre à une demande variée et éviter une dépendance excessive à un seul type de légume. Enfin, une bonne gestion des ressources et une planification efficace sont également essentielles pour minimiser les pertes et maximiser les profits dans un contexte de fluctuations des prix et de la demande.

Des entreprises de votre région qui peuvent vous aider:

Trouver un maraicher à Montréal

APMQ – Association des producteurs maraîchers du QuébecSite web(514) 387-8319 : 9244 Pie-IX Blvd, Montreal, Quebec H1Z, Canada

Ferme Michaca Enr.Site web(450) 264-4369 : 7070 Henri Julien Ave, Montreal, Quebec H2S 3S3, Canada

BirriSite web(514) 276-3202 : 7075-A Casgrain Ave, Montreal, Quebec H2S 3A3, Canada

Trouver un maraicher à Laurentide

Ferme Lidom Inc.Site web(450) 439-2143 : 1266 Rang de la Rivière S, Saint-Lin – Laurentides, QC J5M 2A2, Canada

Sylvain Bélanger Fruits & LégumesSite web(450) 438-5265 : Mirabel, Quebec J7J 2E2, Canada

Maraichers Du Ruisseau IncSite web(450) 439-6000 : 575 Rang du Ruisseau Saint-Jean, Saint-Lin – Laurentides, QC J5M 1Y5, Canada

Trouver un maraicher à Lanaudière

Maraîcher de la PrincipaleSite web – : 4450 R. Principale, Lourdes-de-Joliette, QC J0K 1K0, Canada

Jardin Hubert & FreresSite web(514) 602-9154 : 791 Rang de la Presqu’île, L’Assomption, QC J5W 3P4, Canada

Les Jardins de la Côte AzarieSite web(450) 917-1513 : 6710 Chem. Brassard, Saint-Zénon, QC J0K 3N0, Canada

Trouver un maraicher à Mauricie

Potager de RéjeanSite web – : Chemin Petit St Étienne, Maskinongé, QC G0X 2P0, Canada

Les Jardins de la PointeSite web(819) 266-3712 : 3770 Rang des Garceau, Trois-Rivières, QC G9B 6C1, Canada

Ferme Paquette-DessureauxSite web(418) 362-2829 : 371 Chem. de la Rivière à Veillet, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, QC G0X 2R0, Canada

Trouver un maraicher à Gaspésie

BioJardin des BoisSite web(418) 763-2009 : Rte Bellevue, Sainte-Anne-des-Monts, QC G0J 1G0, Canada

Ferme DallaserraSite web(418) 955-7864 : 25 Rue de la Falaise, Cap-Chat, Quebec G0J 1E0, Canada

Les Serres Savoura Gaspésie inc.Site web(418) 392-6198 : 200 Bd Perron E, New Richmond, QC G0C 2B0, Canada

Qu'est-ce qu'Écodici?

Écodici est une entreprise qui a comme objectif de vous aider à diminuer votre empreinte écologique toute en comprenant l’impacte de ses choix et les raisons de prendre tel ou tel décision.

On vous aide à:

  1. Engendrer moins de déchets.
  2. Diminuer la pollution atmosphérique.
  3. Vous déplacer plus écologiquement.

D'autres articles:

Recommandations:

Up to 37% off bundles + free shipping and more!
MaisondHerbes

Avoir enfin un réel impact